Dix Pour Cent

Les étapes de la création d'une marque

Ça y est, vous avez franchi le cap : vous vous lancez dans une aventure entrepreneuriale ? Ou concevez un nouveau produit dans votre catalogue existant ? Félicitations ! A présent, votre nouveau bébé a besoin d’une identité : un nom, un look, une personnalité. On se croirait dans les SIMS ? Vous ne croyez pas si bien dire. Suivez le guide, c’est parti !

Ça y est, vous avez franchi le cap : vous vous lancez dans une aventure entrepreneuriale ? Ou concevez un nouveau produit dans votre catalogue existant ? Félicitations ! A présent, votre nouveau bébé a besoin d’une identité : un nom, un look, une personnalité. On se croirait dans les SIMS ? Vous ne croyez pas si bien dire. Suivez le guide, c’est parti !

Quelle est la différence entre une marque et une dénomination sociale ?

Le saviez vous ? Une activité peut exploiter plusieurs noms au quotidien parmi lesquels le nom juridique et le nom commercial.

  • Le nom juridique de l’activité, ou dénomination sociale, est dédié à son aspect administratif : sa comptabilité, ses mentions légales, sa facturation… C’est ce qui vous identifie en tant que personne morale.
  • Le nom de marque est celui promu auprès des parties prenantes. C’est celui qui vous distingue de vos concurrents à leurs yeux. 

Pas de panique : il n’est bien sûr pas obligatoire de posséder ces deux dénominations. Il est tout à fait possible d’avoir un unique nom, identique sur le plan commercial comme juridique. 

L’avantage d’une structure à deux noms consiste à rassembler plusieurs marques sous le même registre juridique, et à vous permettre de faire évoluer votre nom de marque à long terme, sans avoir à reproduire l’ensemble des obligations d’enregistrement légal. En effet, une marque juridique doit être enregistrée au registre du commerce et des sociétés. 

Le désavantage de la multiplication de vos noms d’entreprise repose sur leur protection. Au plus vous avez de marques, au plus votre investissement sera important en termes de dépôt et veille INPI en France. Même si seule la dénomination sociale est concernée par l’enregistrement au Registre des Commerces et des Sociétés, l’ensemble de vos marques doit faire l’objet d’une protection INPI, sans quoi vous risquez d’être plagié par d’autres acteurs.

creation-marque

Une marque comporte des éléments distinctifs (nom, symbole, couleurs), qui vous distinguent et vous apportent ainsi des arguments dans le cas d’un procès d’atteinte à la concurrence.

Pourquoi créer une marque ?

Excellente question, me direz-vous ! La création de marque est essentiel au bon développement de votre entreprise, et cela pour plusieurs raisons : 

  • Sur le plan juridique, tout d’abord. En effet, une marque comporte des éléments distinctifs (nom, symbole, couleurs), qui vous distinguent et vous apportent ainsi des arguments dans le cas d’un procès d’atteinte à la concurrence. 
  • Vis à vis de vos clients. Votre marque est votre identité : elle permet de vous faire connaître, reconnaître et de fidéliser vos clients. 
  • Vis à vis de vos concurrents. Votre marque est propre à votre vision, à votre différenciation. Elle participe à vous distinguer sur votre marché.

Quelles sont les étapes pour créer votre marque ?

creation marque

1- L’étude de marché

On y est, vous mettez enfin les mains dans le cambouis et passez à la pratique ! L’étude de marché, c’est le point de départ incontournable à la conception de votre marque. Connaître votre marché et vos concurrents va vous permettre de trouver des axes de différenciation et une promesse de marque efficace. Et justement, c’est celle-ci que votre marque doit exprimer.  

Alors qu’on peut associer l’identité d’une marque à une démarche purement créative, elle se trouve en réalité cadrée par des objectifs clairs. Et c’est votre promesse de marque qui définit ces objectifs. Il ne faut pas la perdre de vue et toujours juger vos idées de marque sur la base de cette promesse. Afin de l’exprimer clairement, définissez votre slogan : quelques mots pour faire passer votre vision, votre idée principale.

2- La personnalité de la marque

Une marque peut avoir une personnalité ? Et bien oui ! Vous souhaitez être authentique, engagé, expert, beau, mondain, calme, accessible.. ? Petite pause pour noter une chose importante à savoir : la personnalité de marque peut être très différente de celle de son créateur. Surtout si vous êtes une jeune femme qui créé une app pour les baby boomers (on vous l’a dit : la phase d’étude de marché est capitale ici). Votre personnalité de marque se doit de répondre à l’expérience recherchée par votre cible (confiance ? divertissement ? confort ?…).

Alors comment procéder ? Prenez une feuille blanche et listez les adjectifs qui répondent à la question “Comment je veux que ma marque soit perçue ?”.

Une fois l’ensemble des adjectifs listés, regroupez ceux-ci en thématiques. L’objectif est d’obtenir entre 3 et 5 groupes d’adjectifs. Imaginons que vos groupes sont “Authenticité”, “Créativité” et “Bienveillance”. Ce sont ces éléments qu’il faudra garder en tête au moment de juger votre marque. L’ensemble des supports de votre marque doit illustrer les thèmes retenus. Ce n’est pas le rôle du logo de tout exprimer. Même chose pour le nom ou le slogan. Chacun amène sa pierre à l’édifice. Un vrai travail d’équipe!

3- Le moodboard

Il est temps de mettre en images votre personnalité de marque ! Positionnez chaque groupe d’adjectifs sur une feuille distincte, puis recherchez pour chacun des images qui s’y rapportent. Vous pouvez en retrouver sur Google Images, sur Instagram, Pinterest, dans les banques d’images… mais aussi sur les plateformes utilisées par les designers telles que behance, dribbble ou awwwards. Il peut s’agir de photos, de logo, de picto… Tout est bon à prendre tant que les visuels illustrent vos adjectifs. C’est à ce moment-là que vous observez des pistes se dessiner. Une typographie manuscrite reflétant l’aspect “humain” de votre marque, un fond dégradé illustrant la modernité de votre projet… Suivez votre imagination (et les conseils avisés d’experts) !

4- Le nom de marque

Place au brainstorm ! Ici, ne vous donnez aucune limite. Vous pouvez associer plusieurs adjectifs retenus pour composer un nouveau nom illustrant votre promesse de marque, vous pouvez rechercher des traductions dans d’autres langues… Le plus efficace pour trouver un nom de marque pertinent est de vous concentrer sur votre slogan ou de le décliner en quelques phrases courtes. Sur cette base, plusieurs idées devraient émerger.Une fois l’ensemble de vos propositions rassemblées, il convient de faire quelques vérifications :
  • La disponibilité du nom de marque à l’INPI. Cette information est disponible sur le site de l’institut.
  • La disponibilité du nom de domaine, vérifiable sur des sites comme GoDaddy ou Gandi.
  • La disponibilité du nom sur les réseaux sociaux.
Si vous voulez en savoir plus, nous vous avons concocté un guide sur la conception d’un “bon” nom de marque.

5- Logo

Vous avez trouvé votre nom de marque ? Superbe ! A présent, il est question de l’associer à un logo. Le logo est composé d’une gamme de couleurs, d’une typographie, d’un symbole, d’une animation. Ces composantes doivent découler de votre personnalité de marque pour assurer la cohérence globale.

6- Charte graphique

Une fois le logo tout beau, tout neuf, et surtout tout validé, il est recommandé de l’encadrer d’une charte. La charte graphique, c’est un document rassemblant l’ensemble des éléments composant votre marque. Si des personnes sont amenés à gérer votre site, vos réseaux sociaux, elles auront un document sur lequel se référer pour garder la cohérence de la marque.

Il s’agit ici de définir les usages possibles et non possibles autour de votre logo, de rappeler ses codes couleurs, ses typographies principales, ses motifs…

7- Déclinaison

Ce n’est pas fini ! Votre identité visuelle, pour s’exprimer correctement, doit être exploitable sur différents supports. Dans un premier temps, veillez à ce que votre logo soit responsive, c’est à dire lisible et adaptable sur différentes tailles de support. 

Ensuite, concevez des supports visuels pour vos cartes de visite, votre site internet, vos réseaux sociaux…

8- Dépôt de marque

Cette étape peut intervenir dès le nom et le logo validés. Alors, vous pouvez vous rendre sur le site de l’INPI afin de déposer votre marque. Au préalable, définissez les classes sur lesquelles vous souhaitez être protégés. 

Une fois ces 8 étapes réalisées, vous aurez finalisé votre identité de marque et pourrez l’exploiter comme bon vous semble ! 

Si vous avez besoin d’accompagnement sur votre branding, n’hésitez pas à nous contacter !

Les autres guides sur l’identité de la marque

Qu’est-ce qu’on bon nom de marque ?

Lire plus