Changer de modèle d’affaires en cours de route, est-ce si fou ?

On s’est entretenues avec Pierre-Yves Sanchis, fondateur de Youmatter. Cette conversation était initialement planifiée pour en apprendre plus sur ce média engagé qui nous inspire beaucoup à Dix Pour Cent. Mais au fil de la conversation, un sujet encore plus intéressant a émergé : et si la raison d’être d’une organisation devait guider son modèle d’affaires, et non l’inverse ? Pierre-Yves nous raconte les changements drastiques qui ont permis à Youmatter de croître au fil des années, sans jamais perdre de vue la raison première pour laquelle l’entreprise existe : sensibiliser et former les citoyens et entreprises aux sujets de RSE et de développement durable.

C’est quoi Youmatter, et comment c’est né ?

C’est une entreprise que j’ai créé il y a 12 ans, et qui a beaucoup évolué pendant toutes ces années. Pour réaliser mon projet, j’ai commencé par faire ce que je savais faire de mieux : l’accompagnement en animation de communautés et la communication digitale. Rapidement, l’entreprise a pris la forme d’un média qui a pour but d’accélérer les changements autour du développement durable et des enjeux sociaux et de RSE. 

Qu’est-ce qui a été à la source du succès de Youmatter ?

Créer une communauté dès le départ. Comme je n’avais pas forcément beaucoup de moyens, j’ai investi beaucoup de temps dans la création d’une communauté engagée qui me suivrait ensuite tout au long de mon parcours et dans l’évolution de Youmatter.

Et donc, comment crée-t-on une communauté autant engagée ?

Le premier conseil que je donnerais, c’est de se concentrer sur ce qu’on sait faire de mieux. C’est ce qui m’a permis de repérer quel outil que je maîtrisais le mieux et qui plaisait le plus à mon audience : la newsletter. C’était une façon idéale de commencer à créer du contenu engageant, avec peu de moyens et des outils très accessibles. En créant La Minute DD, je reprenais toute l’actualité RSE et développement durable qui pouvait intéresser les professionnels. Mon deuxième conseil serait de s’assurer qu’on répond à une vraie demande et qu’on est assez unique ou différent. Ça peut être sur la forme comme sur le fond, il y a plein de moyens d’innover, surtout lorsqu’on crée du contenu. Et donc cette newsletter a commencé à intéresser de plus en plus de monde, et la communauté a grandi de manière assez naturelle. Aujourd’hui, on a un peu plus de 17 000 abonnés, sans compter ceux qui nous suivent sur nos réseaux sociaux ou visitent notre site internet. 

Youmatter a l’air de s’être émancipé de la publicité payante, non ?

Aujourd’hui, en plus des abonnés à la newsletter, on a plus de 600 000 visiteurs par mois sur notre site internet. En créant du contenu de fond, différenciant et surtout de qualité, on est très bien référencé sur Google sans dépenser 1 euro en publicités digitales. 90% de notre audience provient des moteurs de recherches, grâce au référencement naturel. 

L’effet boule de neige de notre parti pris sur le contenu ne cesse de croître, et c’est ça la clé de notre succès aujourd’hui. On a évidemment l’algorithme de Google de notre côté, puisque depuis quelques années, ce dernier s’est mis à favoriser les contenus de fonds plutôt que les “fermes de mots clés”. Ça a vraiment été à notre avantage, et si demain l’algorithme changeait de nouveau, on serait peut-être perdant. 

C’est d’ailleurs la tangente qu’ont pris de nombreux réseaux sociaux ces dernières années. Des entrepreneurs investissaient énormément de temps en création de contenu et animation de communautés sur Instagram ou Facebook. Et au départ ça payait, puisque justement, les algorithmes favorisaient le contenu organique. Depuis, ça a bien changé. Désormais, impossible de faire voir son contenu à une large audience sur Instagram ou Facebook sans passer à la caisse, ce qui impacte énormément le budget des petites entreprises en démarrage notamment.

D’où l’intérêt de bâtir une communauté indépendante ?

Exactement. Notre newsletter reste un moyen de communiquer avec des milliers de personnes spécifiquement intéressées par notre mission. Certes cette base de contacts a pris du temps à grossir, mais aujourd’hui c’est gratuit de leur écrire, et le bouche-à-oreille continue de fonctionner. 

Et donc aujourd’hui, qu’est devenu Youmatter ?

Nous restons une plateforme média de référence en développement durable et RSE, mais nous avons élargi notre portée. Nous sommes maintenant un institut de formation agréé et nous offrons des formations au sein d’entreprises qui souhaitent sensibiliser leurs dirigeants et employés aux enjeux d’aujourd’hui. De la formation en ligne, aux ateliers et conférences, notre offre de service s’est vraiment agrandie pour répondre à une demande grandissante des entreprises. 

Cette diversification de votre offre s’est-elle faite naturellement ?

’est notre raison d’être, si profondément ancrée dans notre culture d’entreprise depuis le départ, qui nous a mené à ce repositionnement. Les organisations d’aujourd’hui ont besoin de se questionner sur la raison pour laquelle elles existent, afin de se préparer aux changements de comportement et d’attentes des citoyens. 

Notre raison d’être a toujours été d’éduquer, sensibiliser et offrir des outils d’apprentissage aux particuliers et professionnels qui souhaitent mieux comprendre les enjeux sociaux, éthiques et environnementaux de notre société moderne. Et naturellement, puisque nous avons toujours suivi cette ligne directrice dans tous nos développements, nous sommes aujourd’hui capables de générer une nouvelle source de revenus pour permettre à Youmatter de prospérer et de rester pérenne. Sans notre raison d’être clairement identifiée, nous aurions probablement disparu depuis longtemps dans le paysage de plus en plus chargé des contenus et des médias d’information. 

Ainsi, notre volonté de produire de l’information neutre, approfondie et fiable sur les sujets plusieurs fois mentionnés ici nous a permis de rester crédible et de devenir une référence dans le domaine. Donc notre modèle d’affaires a évolué, mais notre raison d’exister reste la même, et n’est pas prête de changer.

newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir en avant-première l’actualité de l’entreprise responsable.